Renew Europe condamne fermement les sanctions de la Chine contre des entités et des individus européens

Date :

Partager :

Le groupe Renew Europe au Parlement européen condamne fermement la décision de la Chine d'imposer des sanctions à un certain nombre d'entités et d'individus européens, dont la sous-commission des droits de l'homme du Parlement européen et notre député européen Ilhan Kyuchyuk, en les accusant de porter gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de la Chine et de répandre de façon calomnieuse des mensonges et de la désinformation.

La démarche de la Chine intervient après la décision prise aujourd'hui par le Conseil des affaires étrangères de l'UE de mettre en œuvre le régime de sanctions de l'UE en matière de droits de l'homme/la loi Magnitsky de l'UE et d'imposer des mesures restrictives envers onze personnes et quatre entités responsables de graves violations des droits de l'homme et d'abus dans divers pays du monde, y compris les détentions arbitraires à grande échelle, notamment d’Ouïghours au Xinjiang en Chine.

Dacian Cioloș, député européen (USR PLUS, Roumanie), président du groupe Renew Europe, a déclaré :

"Les sanctions de la Chine contre les députés européens et le Parlement européen sont inacceptables. L'UE doit répondre fermement à ces tentatives d'intimidation. Cela montre une fois de plus que la Chine n'est pas disposée à envisager un véritable dialogue avec les Européens sur la question fondamentale du respect des droits de l'homme."

Soraya Rodríguez Ramos, eurodéputée (Ciudadanos, Espagne), coordinatrice pour le groupe Renew Europe au sein de la sous-commission des droits de l'homme, a ajouté :

"Le Parlement européen - et en particulier la sous-commission des droits de l'homme - est un espace de dialogue et de discussion ouvert. La réponse de la Chine, qui sanctionne des collègues députés et la sous-commission des droits de l'homme, est une démonstration claire et flagrante du fait que le dialogue et la dissidence ne sont pas acceptables pour le gouvernement chinois. L'agressivité et l'absurdité de cette action injuste nous montrent que les sanctions visant les responsables des violations des droits de l'homme en Chine sont plus pertinentes que jamais. Les événements d'aujourd'hui devraient servir d'impulsion à une révision nécessaire de nos relations avec le gouvernement chinois. Pour défendre nos valeurs - démocratie, liberté, dignité humaine - nous devons agir avec davantage de détermination et de vigueur que nous ne l'avons fait jusqu'à présent."

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20

Mob : +32 474 09 14 39

Email : lucian.goleanu@europarl.europa.eu