Troisième Plan d'action de l'UE en faveur de l'égalité des sexes : il est temps de mettre en place une diplomatie qui donne du pouvoir aux femmes

Auteur : Jennifer Emilie Richard

Date :

Partager :

Image 78752452221643215280491 1643215280956

Aujourd'hui, la commission des Droits de la femme et de l'égalité des genres (FEMM) et la commission du Développement (DEVE) du Parlement européen ont adopté conjointement un rapport d'initiative sur le troisième Plan d'action de l'UE en matière d'égalité entre les femmes et les hommes, mené par la députée européenne Renew Europe, Chrysoula Zacharopoulou. Renew Europe se félicite du résultat du vote sur cet important rapport.

Sous ce nom - Plan d'action de l'UE en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes - se cache un instrument important qui intègre et promeut l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dans le cadre des politiques extérieures de l'UE et des relations de l'UE avec les pays tiers. Par exemple, ce plan d’action prévoit que 85 % de toutes les nouvelles actions menées dans le cadre des relations extérieures contribueront à l'égalité entre les femmes et les hommes et à l'émancipation des femmes d'ici 2025. Il s'agit d'une première étape importante et bienvenue.

Avec ce rapport, nous soulignons la nécessité de mettre la diplomatie féministe au premier plan en promouvant les valeurs de l'égalité femmes-hommes. Renew Europe demande à l'UE de s'engager à éliminer toute forme de violence fondée sur le genre, comme les féminicides, les mutilations génitales féminines, les mariages d'enfants et la traite d’êtres humains. Nous soulignons la nécessité d'assurer l'accès aux soins de santé pour les femmes et d'augmenter et de protéger les droits sexuels et reproductifs.

Renew Europe souhaite également que l'UE favorise l'activité économique des femmes et l'accès des filles à l'éducation. Nous devons encourager les filles et les femmes à embrasser une carrière dans les domaines de la science, de l'ingénierie, de la technologie ou des mathématiques. Les femmes et les filles peuvent faire ce qu'elles veulent ! Ne leur laissons pas croire que ce n'est pas le cas.

Chrysoula Zacharopoulou, rapporteure de Renew Europe sur ce dossier, a déclaré :

« L'Union européenne doit soutenir les femmes et les filles du monde entier qui cherchent à contrôler leur propre destin. Des ajustements structurels sont nécessaires pour favoriser les changements - sur la santé et les droits sexuels et reproductifs, sur une vie sans violence, sur l’émancipation économique, et sur les transformations vertes et numériques. L'UE a le devoir de poursuivre cette diplomatie féministe. Mais pour être crédible, elle doit aussi faire respecter les droits et la dignité des femmes à l'intérieur de ses propres frontières ».

Partager :