Pacte vert : le transport ferroviaire ne pourra déployer ses pleines capacités environnementales que si la gestion du trafic est harmonisée

Auteur : Yannick Laude

Date :

Partager :

La politique européenne du transport sera la plus impactée par le Pacte Vert tant ce secteur contribue à l’émission de gaz à effet de serre. Dans cette perspective, le transport ferroviaire est amené à jouer un rôle clef car c’est le mode le moins polluant, aux infrastructures dédiées robustes et couvrant tout le territoire de l’UE, mais dont les pleines capacités d’usage sont loin d’être atteintes. Parmi les causes de la sous-utilisation du rail, la fragmentation technique des marchés ferroviaires n’est pas la moindre. Remédier à cette carence est tout l’objet du rapport d'Izaskun BILBAO BARANDICA (PNV, Espagne) sur le système européen de gestion du trafic ferroviaire (ERTMS), adopté aujourd’hui en commission parlementaire des Transports (TRAN).

Mme BILBAO BARANDICA a déclaré : « Nous sommes fiers et très satisfaits du processus de consultation des parties prenantes qui nous a permis d’élaborer un rapport réaliste mais ambitieux pour améliorer la mobilité en Europe. Des barrières techniques empêchent le train de démontrer toutes ses vertus en faveur dune mobilité plus efficace, agile et durable. La suppression de ces obstacles passe par l'installation du système européen automatisé de contrôle et de gestion du trafic ferroviaire (ERTMS) sur l’ensemble du réseau ferroviaire de l'UE. Ce déploiement se fait attendre depuis longtemps aussi il faudrait multiplier par dix la vitesse d’installation de cette technologie afin de doubler le trafic passager sur les réseaux à grande vitesse d'ici 2030 et dans la même proportion pour le fret d'ici 2050. Les investissements sont donc essentiels pour atteindre les objectifs de décarbonisation des transports et de la mobilité, pour la sécurité ferroviaire, pour stimuler le développement de l'industrie européenne et devrait constituer une priorité pour le Fonds européen de relance et de résilience ».

Initié au début des années 90, le système européen de gestion du trafic ferroviaire (ERTMS) est un dispositif commun de signalisation et de contrôle de vitesse censé assurer l’interopérabilité des systèmes ferroviaires nationaux, réduire les coûts d’acquisition et d’entretien des systèmes de signalisation ainsi que d’augmenter la vitesse des trains, la capacité des infrastructures et le niveau de sécurité du rail. Toutefois le déploiement et l’interopérabilité de l’ERTMS est très imparfait et a pris un retard considérable.

Avec ce rapport Renew Europe exhorte la Commission européenne et les Etats membres à remettre l’ouvrage sur le métier afin d’atteindre les objectifs ambitieux du Pacte vert pour la politique européenne des transports et de réaliser les étapes fixées par la stratégie pour une mobilité durable et intelligente.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69

Mob : +32 495 22 78 37

Email : yannick.laude@europarl.europa.eu