Renew Europe défend le renforcement de la résilience de l'UE pour préserver la santé de tous

Auteur : Miguel Chevalier

Date :

Partager :

Pendant la pire période de la pandémie, Renoew Europe a remarqué que la crise de la COVID-19 a révélé la fragilité de l'approche de l'UE en matière de santé et a proposé quelques actions clés afin de mettre en place une approche européenne efficace pour sauvegarder la santé de tous nos citoyens. Aujourd'hui, Renew Europe se félicite du vote du Parlement sur la proposition de règlement relatif aux menaces transfrontalières graves pour la santé.

Véronique Trillet-Lenoir, députée européenne de Renew Europe et rapporteure a déclaré :

"J'ai renforcé la proposition législative de la Commission européenne permettant à l'Union européenne de prévenir et de répondre à tout type de menaces futures pour la santé publique. Au-delà des maladies infectieuses, l'UE n'est actuellement pas protégée contre les menaces environnementales, alimentaires, biologiques, chimiques ou autres. Les citoyens veulent que l'UE dispose de davantage de compétences pour les protéger des risques sanitaires et ils ne toléreront plus aucun tâtonnement européen ou national. Nous devons nous saisir de cette législation afin de mettre en place une coordination européenne dans l'anticipation et la réponse aux crises sanitaires".

Renew Europe salue également l'idée de renforcer la coopération internationale en matière de santé et d'impliquer toutes les autorités sanitaires dans l'évaluation des risques, comme le souligne la rapporteure : "Notre priorité doit être de garantir la 'solidarité sanitaire' en réduisant les inégalités en matière de santé au sein des États membres et au-delà de l'Europe. C'est la raison pour laquelle je soutiens pleinement la création d'un Traité international sur les pandémies, afin de garantir une meilleure préparation et une réponse coordonnée face aux futures pandémies ", ajoute Véronique Trillet-Lenoir. "Je défends l'idée de ‘One Health’ dans les politiques européennes.

La crise de la COVID-19 a également mis en évidence un vieux constat : la pénurie de médicaments constitue un défi pour l'Union européenne. Par conséquent, pour éviter de nouvelles pénuries, il est nécessaire, comme on l'a mentionné, de garantir une approche européenne et de renforcer les capacités de réaction de l'Agence européenne des médicaments.

"C'est pourquoi j'insiste tant sur la généralisation de la procédure d'achat groupé pour les produits médicaux. En ce qui concerne la négociation avec l'industrie, l'Union européenne est plus forte lorsqu'elle parle d'une seule voix. Cette négociation collective garantira un accès égal, au même moment, à chaque citoyen européen. Cette procédure doit également être envisagée en dehors des menaces sanitaires", souligne Véronique Trillet-Lenoir.


200929 POPA Health visual 4 web