L'avenir des relations entre l'UE et les Etats-Unis est la priorité géostratégique la plus importante de la décennie

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

EU US Transatlantic Partneship

Le groupe Renew europe du Parlement européen réaffirme son soutien à une coopération, un partenariat et une amitié transatlantiques forts entre l'UE et les États-Unis, qui reposent sur nos valeurs communes.

Au cours du débat plénier d'aujourd'hui sur un rapport sur l'avenir des relations entre l'UE et les États-Unis, Renew Europe a appelé à un nouvel agenda transatlantique qui poursuit des intérêts communs et promeut la coopération multilatérale pour un monde plus équitable et plus sain, pour la transition numérique, la lutte contre le changement climatique et la résolution pacifique des conflits.

Notre groupe politique souligne que l'alliance transatlantique reste fondamentale pour la sécurité et la stabilité du continent européen, l'OTAN représentant le fondement de la défense collective de l'Europe et un pilier essentiel de la sécurité européenne. Nous appelons à une coordination plus étroite de la politique étrangère sur tous les dossiers pertinents. Entre autres, nous nous félicitons de la récente relance d'un dialogue stratégique global de haut niveau entre l'UE et les États-Unis sur la Chine et nous appelons à une plus grande coordination et à un partenariat renforcé entre l'UE et les États-Unis sur la région indo-pacifique. Nous avons besoin d'un plan commun d'engagement avec la Russie et d'un partenariat renouvelé en ce qui concerne les pays du Partenariat oriental et des Balkans occidentaux.

Mais pour y parvenir, nous devons construire une Europe forte et unie, qui puisse partager les tâches et qui soit capable d'agir lorsque cela est nécessaire afin de protéger ses intérêts stratégiques, en particulier dans les domaines où l'intérêt des États-Unis diminue.

Dragoș Tudorache (USRPLUS, Roumanie), eurodéputé du groupe Renew Europe, membre de la délégation pour les relations avec les États-Unis et rapporteur fictif sur l'avenir des relations UE-États-Unis, a déclaré :

"Le renforcement et le développement des relations entre l'UE et les États-Unis constituent la priorité géostratégique la plus importante de la décennie. Une pandémie mondiale vient de ravager le monde ; nous assistons à une forte montée de l'autoritarisme alimenté par les fake news, la fake science, la propagande et la désinformation ; la Chine continue de s'affirmer dans une quête visant à refaire les règles du système international à son image ; et la transition vers une économie et une société numériques s'accompagne de nouvelles menaces et donne à divers acteurs le pouvoir de défier notre sécurité et notre démocratie. La façon dont nous travaillons avec les États-Unis déterminera si l'avenir du monde sera démocratique et défini par nos valeurs communes ou s'il sera façonné par des visions alternatives de la gouvernance."

"Un point important sur lequel le rapport se concentre est la coopération sur les questions numériques. Le partenariat technologique entre l'UE et les États-Unis, fondé sur des valeurs démocratiques communes, est le fondement le plus solide de l'avenir transatlantique. Je salue l'opérationnalisation du Conseil du commerce et de la technologie (TTC), sa première réunion à Pittsburgh, et les engagements décrits dans la déclaration commune inaugurale. Je souhaiterais que le TTC, désormais opérationnel, soit également complété par une dimension parlementaire, dans laquelle le Parlement européen et le Congrès s'engagent dans un travail structuré de convergence réglementaire, et par une dimension d'investissement, dans laquelle l'UE et les États-Unis engagent des ressources dans des projets de type 'moonshot' et dans la R&D sur les technologies de pointe. Je me félicite que le rapport aborde toutes ces dimensions."