Alexei Navalny - candidat du groupe Renew Europe - remporte le Prix Sakharov 2021

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Sakharov winner 2021 Navalny Twitter

Alexei Navalny - candidat du groupe Renew Europe - remporte le Prix Sakharov 2021

La Conférence des présidents du Parlement européen a décidé aujourd'hui de décerner le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit 2021 au candidat du groupe Renew Europe, Alexei Navalny, un homme politique russe de l'opposition et un militant anti-corruption, décrit comme "l'homme que Vladimir Poutine craint le plus".

Navalny s'est fait connaître sur la scène internationale en organisant des manifestations et en se présentant aux élections pour défendre des réformes contre la corruption en Russie, le président russe Vladimir Poutine et le gouvernement de ce dernier. Il est devenu le symbole ultime de l'oppression en Russie, soutenu par tant de citoyens ordinaires qui ont peur de s'exprimer.

Le député européen de Renew Europe, Guy Verhofstadt (Open Vld, Belgique), qui a plaidé pour la nomination de Navalny a déclaré :

"Je suis fier d'avoir proposé Alexey Navalny pour le Prix Sakharov. Sa bravoure pour la liberté de pensée et d'expression montre à quel point elles sont la condition préalable à une politique démocratique, à la dignité humaine et à la paix... en Russie et dans le monde entier."

La Conférence des présidents a également soutenu la proposition de notre groupe d'organiser une semaine européenne entièrement consacrée aux femmes afghanes, l'une des candidates présélectionnées pour le Prix Sakharov 2021, s'attaquant à des problèmes concrets et apportant des changements sur le terrain.

Le président du groupe Renew Europe, Stéphane Séjourné (La République en marche, France) a salué les décisions prises aujourd'hui et a félicité Alexei Navalny pour l’obtention du Prix Sakharov :

"Aujourd'hui, en décidant de décerner le Prix Sakharov 2021 à Alexei Navalny, le Groupe Renouveau Europe et le Parlement européen font bloc derrière le courage et les sacrifices d'un homme devenu le symbole des dérives autoritaires du régime russe. La détermination de Navalny dans son combat pour la liberté d'expression et les droits fondamentaux est un exemple pour nous tous et nous avons le devoir de tout mettre en œuvre pour obtenir sa libération de prison, sans oublier les centaines de prisonniers politiques qui partagent son sort."

"Compte tenu de la crise humanitaire en Afghanistan et de sa dimension de genre, je me félicite également de la décision de la CdP d'approuver notre initiative relative à une semaine européenne des femmes afghanes. Nous devons jouer un rôle plus important afin de faire face à cette situation d'urgence et prendre davantage de responsabilités. L'UE doit être présente dans cette crise et envoyer un message fort à toutes les femmes afghanes et au monde entier, en montrant notre solidarité envers leur combat."

Note aux rédacteurs :

Le 20 août 2020, Navalny a été hospitalisé et laissé dans un état grave, mais stable, après un empoisonnement au Novichok lors d'un vol entre Tomsk et Moscou. Cinq mois plus tard, après être sorti du coma en Allemagne, il est retourné à Moscou, où il a été immédiatement arrêté à l'aéroport.

Le 2 février 2021, un tribunal de Moscou l'a condamné à deux ans et demi de prison pour la violation présumée de sa mise à l'épreuve de la condamnation avec sursis de 2014 pour détournement de fonds, alors qu'il était en convalescence en Allemagne. Le 31 mars 2021, Navalny a entamé une grève de la faim de 23 jours en signe de protestation après que les autorités pénitentiaires ne lui ont pas fourni de soins médicaux adéquats ou n'ont pas autorisé ses propres médecins à lui rendre visite. Le 9 juin 2021, un tribunal de Moscou a interdit les bureaux du réseau régional de Navalny et sa Fondation anti-corruption, les qualifiant d'"extrémistes". Alexeï Navalny est incarcéré dans des conditions difficiles dans une colonie pénitentiaire de haute sécurité, où il est soumis à la privation de sommeil et à d'autres formes de torture psychologique.