Russie : Renew Europe condamne fermement le procès qui menace Memorial, plus importante association de défense des droits fondamentaux

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Memorial

Russie : Renew Europe condamne fermement le procès qui menace Memorial, plus importante association de défense des droits fondamentaux

Le groupe Renew Europe au Parlement européen condamne fermement les tentatives des autorités russes de dissoudre l’association de défense des droits fondamentaux la plus importante du pays, Memorial.

Un procureur russe demandé à la Cour Suprême la dissolution de Memorial International, la structure centrale de l’association, pour avoir prétendument violé la loi russe controversée sur les « agents étrangers ». L’audience a été ajournée au 14 décembre prochain.

Memorial est la plus ancienne association de défense des droits civils de Russie. Elle a été créée à la fin des années 1980 par des dissidents, dont le célèbre physicien Andrei Sakharov. Fondée pour préserver la mémoire de la répression de masse sous Staline, Memorial prône le respect des droits fondamentaux et protège les victimes de violations de ces droits en Russie et dans les anciens États soviétiques. Oleg Orlov, Sergei Kovalev et Lyudmila Alexeyeva ont reçu le Prix Sakharov pour la liberté de pensée en 2009 au nom de Memorial et de tous les autres défenseurs des droits fondamentaux en Russie.

Bernard Guetta (Délégation Renaissance, France), député européen Renew Europe et rapporteur fictif sur la Russie, a déclaré :

« Avec cette mise hors la loi de Mémorial, M. Poutine s'attaque à la première organisation née des libertés introduites il y a 35 ans par la Perestroïka. C'est grâce à Mémorial que les jeunes Soviétiques avaient pu redécouvrir les répressions staliniennes dont ils ignoraient l'ampleur. Dans les réunions publiques organisées par Mémorial, des survivants se retrouvaient devant la génération de leurs petits-enfants. Monsieur Poutine ne vient pas seulement de museler un mouvement qui incarnait l'espoir d'un changement en Russie. Il vient aussi de tenter de masquer les crimes de Staline, son inspirateur. »

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), député européen de Renew Europe, a ajouté :

« Les actions systémiques du gouvernement russe pour persécuter, restreindre et limiter les activités de l’organisation Memorial sont honteuses et révélatrices d’une tendance croissante à l’autoritarisme. La lutte du Kremlin contre le passé historique, la justification et la dissimulation des crimes du stalinisme, est irrespectueuse pour les dizaines de millions de victimes et piétine les principes de l'humanisme. »