Le groupe Renew Europe fixe ses trois conditions pour les échéances de renouvellement de la mi-mandat

Auteur : Antoine Lucien Desire Guery

Date :

Partager :

Whats App Image 2021 12 06 at 08 06 27

Les négociations entre les groupes s’intensifient au Parlement européen pour les échéances de mi-mandat. Dans ce contexte, le groupe Renew Europe appelle toutes les forces pro-européennes à une discussion constructive et orientée sur les politiques publiques.

C’est pour cela que le groupe Renew Europe fixe aujourd'hui publiquement trois critères qui conditionneront son vote lors des échéances de mi-mandat.

  • Condition législative : conclusion d’une liste des réformes prioritaires et institutionnelles pour les deux ans et demi de mandat. Il est temps que la mi-mandat soit l’occasion de parler de politiques publiques, plus que des postes. Dans le jeu institutionnel européen, le Parlement doit pouvoir présenter une feuille de route claire sur les réformes, dont notamment les listes transnationales. Un tel accord sur nos priorités législatives promet également de rendre l'agenda parlementaire plus transparent pour les citoyens.
  • Condition parlementaire : que chaque candidature pro-européenne à la Présidence du Parlement européen fasse l’objet d’une audition au sein du groupe. Renew Europe est attachée à la démocratie interne au Parlement. Le Président du Parlement européen a un rôle important et est le visage public de notre institution. Les votes de nos membres doivent être éclairés par un échange franc avec les différents candidats. Dans ce cadre, une audition est déjà prévue avec Mme Metsola, qui est à ce stade la seule candidate déclarée. Si d’autres candidatures sérieuses pro-européennes venaient à se déclarer, Renew Europe organisera une audition identique.
  • Condition politique : la stabilité et l’équilibre des postes à responsabilité, en excluant l'extrême droite. Nous n’avons plus que deux ans et demi pour faire avancer les sujets prioritaires. Nous avons donc besoin d’un Parlement en ordre de marche et parfaitement fonctionnel pour aller au plus vite sur les chantiers législatifs urgents. Comme aujourd'hui, les nationalistes, qui méprisent nos valeurs communes, n'ont pas leur place dans ce dispositif.

Stéphane Séjourné : "L’élection du Président du Parlement européen est un moment parlementaire important. Vu les défis auxquels nous faisons face au sein et hors de nos frontières, nous veillerons à ce que cet exercice démocratique de mi-mandat contribue au renforcement de la coalition parlementaire et à l’accélération des réformes. J’appelle toutes les autres forces européennes à faire preuve de la même transparence sur ce qu’elles attendent des échéances de la mi-mandat à venir. Nous le devons à nos électeurs."

Partager :