Des réponses fermes face à l'ingérence étrangère sont nécessaires pour garder l'Union européenne sûre et forte

Auteur : Roxana Lazarescu

Date :

Partager :

220125 INGE Report 2 FR

Renew Europe se félicite de l'adoption aujourd'hui des recommandations de la commission spéciale du Parlement européen sur l'ingérence étrangère dans tous les processus démocratiques de l'Union européenne, y compris la désinformation (INGE).

Des puissances étrangères comme la Russie et la Chine tentent de saboter la démocratie européenne par le biais de manipulations électorales, de désinformation, de cyber-attaques, de soutien financier et de coercition économique des acteurs politiques et de la société civile. Nous devons protéger et défendre l'Europe tant au niveau de l'Union qu’au niveau national pour nous assurer que l'UE reste un espace où la démocratie et l'état de droit prospèrent.

Renew Europe salue les appels à un soutien accru aux journalistes et à une application stricte du DSA et du Code de pratique de l'UE en matière de désinformation. En outre, de nouvelles mesures contre l'ingérence étrangère et les opérations d'influence sont nécessaires pour les traiter de manière efficace.

Bart GROOTHUIS (Volkspartij voor Vrijheid en Democratie, Pays-Bas), rapporteur fictif de Renew Europe pour ce rapport, déclare :

"Seules des réponses fermes face aux ingérences étrangères permettent de maintenir le dynamisme et la sécurité de nos démocraties, ce qui n'a pas été le cas jusqu'à présent. L'UE est cependant bien placée pour contrer les nouvelles menaces telles que les campagnes de désinformation, les cyber-attaques et la coercition économique. Le rapport fournit des recommandations pour une Europe réactivée, forte et géopolitique".

Nathalie LOISEAU (Renaissance, France), coordinatrice de la commission INGE, déclare :

"Les ingérences et la désinformation constituent des attaques contre nos modèles de démocraties et notre Union. Ces dernières années, elles se sont multipliées : plus sophistiquées, plus nombreuses. L'adoption du rapport et de ses recommandations tombe donc à point nommé. Il nous revient maintenant de les transformer en actions concrètes pour assurer l'autonomie stratégique de notre Union. La sécurité de nos citoyens et la protection de nos libertés sont en jeu".