Les lois européennes offrent une chance de briser le "cercle vicieux de l’augmentation de la violence"

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

1779 detail ddf0

Renew Europe soutient pleinement la proposition de la Commission européenne d'obliger les gouvernements à renforcer leur ambition afin de mettre fin à la violence fondée sur le genre, notamment en qualifiant de viol les relations sexuelles non consenties et en criminalisant les mutilations génitales féminines ainsi que la cyber-violence à l'égard des femmes.

Proposée aujourd'hui par la Commission européenne et première du genre, la directive visant à prévenir la violence fondée sur le genre symbolise un pas en avant considérable pour mettre fin à la violence contre les femmes.

Soraya Rodríguez Ramos, coordinatrice Renew Europe au sein de la commission des Droits des femmes et de l’égalité des genres (FEMM), a déclaré :

« Aujourd’hui est un jour important pour les femmes européennes. La Commission européenne a fait un grand pas vers la création d’outils européens afin de combattre et de prévenir la violence fondée sur le genre. Notre groupe politique demande depuis longtemps une directive européenne complète et contraignante pour briser le cercle vicieux de l’augmentation de la violence sexiste.

L'introduction de règles communes à l'échelle de l'UE permettra d'améliorer la prévention, de renforcer la protection et de punir plus sévèrement les auteurs de ces actes. C’est un premier pas qui va dans la bonne direction ».

Enfin, l'UE va également se montrer plus sévère à l'égard de la cyber-violence. Renew Europe se félicite de constater que la Commission propose de criminaliser la traque sur internet, le harcèlement en ligne, le partage en ligne d'images intimes sans consentement, le « revenge porn », ainsi que d'autres menaces numériques croissantes liées au genre.