Les femmes afghanes ont besoin du soutien de l'UE pour jouir de leur droit fondamental à l'éducation

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Afganistan

Le groupe Renew Europe au sein du Parlement européen condamne la volonté persistante des talibans d'effacer les femmes et les filles de la vie publique en Afghanistan, et de nier leurs droits les plus fondamentaux, notamment le droit à l'éducation, au travail, à la libre circulation et aux soins de santé.

Dans une résolution adoptée aujourd'hui en plénière, nous condamnons également dans les termes les plus forts la décision des Talibans de reporter indéfiniment le retour à l'école des filles de plus de six ans, malgré leurs engagements antérieurs pour que chaque citoyen ait accès à l'éducation, et nous demandons instamment aux Talibans de revenir sur leurs décisions.

L'une des réponses directes de Renew Europe est de pousser à la création de l'Université afghane en exil pour l’enseignement en ligne, avec le soutien financier de l'UE. La Commission européenne doit allouer des fonds adéquats et spécifiques aux programmes de défense des droits des femmes, dans le cadre d'un engagement global et à long terme en faveur de leurs droits.

Le député européen Renew Europe, Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), président de la délégation pour les relations avec l'Afghanistan, qui a initié la résolution, a déclaré :

« Il est difficile de comprendre que, du jour au lendemain, les talibans aient réduit à néant plus de 20 ans de progrès dans le domaine des droits fondamentaux et de l'autonomisation des femmes, et qu'aujourd'hui, les femmes soient à nouveau des citoyens de seconde zone en Afghanistan. Afin de faire respecter leur droit à l'éducation, avec nos collègues, nous encourageons la Commission européenne à financer l'Université afghane en ligne ».

Partager :