La reconstruction de l'Ukraine est une entreprise commune, qui nécessite la solidarité de l'UE et l'utilisation des actifs confisqués à la Russie

Auteur : Alberto Cuena Vilches

Date :

Partager :

Ukraine

Renew Europe salue les propositions dévoilées par la Commission européenne aujourd'hui, notamment celles concernant une aide macro-financière de 9 milliards d'euros en 2022 et la mise en place d'une plateforme de reconstruction à plus long terme afin de garantir un programme d'investissement massif, soutenu par l'UE, pour reconstruire l'Ukraine. Selon la Kyiv School of Economics, les dommages causés aux infrastructures ukrainiennes s'élèvent déjà à plus de 94 milliards de dollars. Les pertes économiques totales sont estimées à 600 milliards de dollars.

Renew Europe appelle à des propositions explorant la manière dont les actifs gelés à la suite des sanctions pourraient être confisqués, en conformité avec le droit international, ainsi qu'à des instruments ambitieux soutenus par l'UE pour reconstruire l'Ukraine.

Le Parlement européen adoptera demain une résolution sur les conséquences sociales et économiques, pour l'UE, de la guerre russe en Ukraine. La résolution demandera un certain nombre de mesures ambitieuses afin de renforcer la capacité d'action de l'UE, et notamment la création d'un Fonds d'autonomie stratégique pour l'Europe ("SAFE") doté de plusieurs milliards pour investir pour l'avenir et renforcer l'autonomie stratégique de l'UE.

Luis Garicano (Ciudadanos, Espagne), vice-président de Renew Europe, a déclaré :

« La reconstruction de l'Ukraine et la réparation des dommages économiques causés sont à la fois une tâche immédiate et une tâche générationnelle, que nous ne pouvons pas ignorer. L'Ukraine est un partenaire européen à part entière, qui se bat pour notre liberté ».
« À court terme, nous devons collaborer avec nos partenaires internationaux pour répondre aux besoins immédiats de liquidités de l'Ukraine. Les 9 milliards d'euros d'aide macro-financière pour 2022 annoncés aujourd'hui constituent une étape indispensable, mais une aide plus importante ne doit pas être exclue ».
« À plus long terme, l'UE doit être prête à utiliser toute sa force pour reconstruire l'Ukraine après la guerre et aucun instrument ne doit être écarté. Le régime de Poutine doit jouer son rôle et payer la facture de la reconstruction de l'Ukraine ; tous les précédents existants doivent être explorés pour s'assurer que les biens confisqués à la Russie puissent être utilisés au profit du peuple ukrainien ».