Renew Europe exhorte le Conseil européen d'accorder le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine et à la République de Moldavie et de continuer à travailler à l'octroi de ce même statut à la Géorgie

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

0b26184a 5ee5 4d81 9f3d 8def2ca30d62

Le groupe Renew Europe au sein du Parlement européen se félicite de l'annonce historique faite aujourd'hui par la Commission européenne de recommander au Conseil européen, qui se tiendra la semaine prochaine, d'accorder le statut de candidat à l'Ukraine et à la République de Moldavie, à la suite à leurs demandes d'adhésion à l'Union européenne. Dans le même temps, nous demandons à l'UE de continuer à œuvrer en faveur de l'octroi du même statut à la Géorgie.

Notre groupe politique, qui a fortement plaidé pour que cette décision soit prise, demande instamment au Conseil européen de suivre la recommandation de la Commission et d'éviter tout nouveau retard. Le processus doit être basé sur le mérite, réaffirmant l'engagement de l'UE envers l'élargissement, qui est plus que jamais un investissement géostratégique pour une Europe forte, stable et unie.

Renew Europe a également fait pression pour qu'une résolution sur le statut de candidat à l'UE de l'Ukraine, de la République de Moldavie et de la Géorgie soit débattue et votée la semaine prochaine, lors de la mini-session plénière du Parlement européen à Bruxelles.

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), député européen Renew Europe et rapporteur fictif sur l'Ukraine, a déclaré :

« Une évaluation positive par la Commission est la décision juste et inévitable, soulignant ainsi l'ouverture de l'UE et sa politique fondée sur des valeurs. Nous nous félicitons de cette décision et nous nous engageons à continuer de développer un partenariat mutuellement bénéfique dans l'intérêt de tous les Européens »

Dragoş Tudorache (USR, Roumanie), vice-président du groupe Renew Europe et rapporteur du Parlement européen sur la Moldavie, a conclu :

« Il n'y a pas de meilleure façon de lutter contre les menaces extérieures que par l'unité, la solidarité et la construction de projets démocratiques fondés sur nos valeurs. Le projet européen est né du fait de la nécessité d'éviter la guerre sur le continent et d'œuvrer à la prospérité. Aujourd'hui, la Commission européenne a répondu à cette attente et a réaffirmé la raison d'être de l'UE. Félicitations aux dirigeants forts et inspirés de l'Ukraine et de la Moldavie qui ont rendu ce résultat possible. Ma plus profonde admiration va à leurs citoyens qui ont lutté pour la démocratie, même au prix de leur vie. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais l'Ukraine et la Moldavie sont sur la bonne voie pour devenir des États membres de l'UE »