Nous pouvons collectivement répondre à la volonté des citoyens européens en lançant une Convention pour réformer nos traités

Auteur : Jennifer Emilie Richard

Date :

Partager :

Le Parlement européen, dans une lettre signée par sa présidente, Roberta Metsola, alerte aujourd’hui le Conseil européen et la Présidence Tchèque du Conseil de l'Union européenne sur le sort de la Conférence sur l'avenir de l'Europe et son appel à lancer une Convention pour réformer les traités européens. La Conférence des Présidents du Parlement européen a également adopté aujourd'hui une déclaration sur le Programme de travail 2023 de la Commission, appelant à une Convention et à un suivi approprié de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, avec des propositions législatives concrètes.

Renew Europe, qui a toujours été à la tête de cet appel à une Convention, se félicite de cette lettre. Le Parlement européen prouve, une fois de plus, son engagement envers les citoyens et leur volonté de réformer et d'améliorer notre Union. Notre groupe exhorte le Conseil européen et les États membres de l'UE d'inscrire le débat sur une Convention à l'ordre du jour du prochain sommet européen et de répondre à la résolution adoptée par le Parlement européen le 9 juin dernier, comme le prévoient les traités.

Les citoyens européens veulent une Union européenne dotée de plus de compétences en matière de santé, de défense et d'énergie. Ils veulent une Union européenne sans la règle de l'unanimité, qui permet aujourd'hui à un seul État membre de bloquer tout progrès. Ils demandent une meilleure démocratie européenne et un Parlement doté d'un véritable pouvoir et de l'initiative législative. Nous devons continuer à construire une Union capable de faire face aux défis et aux crises de demain. Nous ne pouvons pas manquer l'occasion de renforcer l'UE et la confiance de ses citoyens envers elle.

Guy Verhofstadt (Belgique, Open VLD), co-président du bureau exécutif de la Conférence sur l'avenir de l'Europe et négociateur de Renew Europe de la résolution appelant à une Convention, a déclaré : « Nous devons tous continuer à nous approprier les conclusions de la conférence. Il ne s'agit pas de faire du saupoudrage, mais de mettre en œuvre de manière cohérente tout ce que nous avons décidé ensemble, en commençant même par la partie la plus difficile, à savoir la mise à jour des traités pour rendre l'Europe plus tangible, plus efficace et plus démocratique. L'ouverture d'une Convention est le complément logique des décisions de grande portée sur l'élargissement que le Conseil européen a prises la semaine dernière. »