Renew Europe condamne la démarche du Premier Ministre Janša d'interférer dans le processus de nomination des procureurs du parquet européen

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

Dans un débat au Parlement européen aujourd'hui, Renew Europe exprime ses préoccupations concernant le processus de nomination par le gouvernement slovène de ses procureurs nationaux au Bureau du Procureur général européen (BPGE).

Ce bureau, qui protégera les intérêts financiers de l'UE en luttant contre la criminalité en col blanc, est devenu opérationnel le 1er juin. Pourtant, sur les 22 pays participants, seule la Slovénie n'a pas respecté ses engagements en matière de nomination de ses procureurs.

Dacian Cioloş, président de Renew Europe, déclare :

"Le refus du Premier ministre Janez Janša de reconnaître la nomination des procureurs par les pays est inacceptable et sape l'OEPP ainsi que la confiance dans la gestion des fonds européens en Slovénie. Ceci est particulièrement inquiétant alors que le pays va bientôt prendre la présidence du Conseil européen. Le gouvernement slovène doit de toute urgence nommer ses procureurs sans aucune interférence politique."

Klemen Grošelj, membre de Renew Europe et du parti slovène Lista Marjana Šarca, ajoute :

"La gestion juridiquement discutable du gouvernement du Premier ministre Janez Janša ne porte pas seulement atteinte au BPGE lui-même, mais aussi à la lutte européenne commune contre toutes les formes de criminalité qui sont les plus dommageables pour nos sociétés. Cette décision représente un coup supplémentaire à l'état de droit en Slovénie, qui a été systématiquement et intentionnellement érodé pendant le règne de l'actuel gouvernement slovène dirigé par le Premier Ministre Janez Janša".

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Caroline Rhawi

Mob : +46 (0)73 912 70 77

Email : caroline.rhawi@europarl.europa.eu