Les travailleurs des plates-formes ont besoin de normes minimales européennes qui garantissent des conditions de travail équitables et encouragent l'innovation, selon Renew Europe

Date :

Partager :

Delivery

Sous la direction de Renew Europe et de l'eurodéputée Sylvie Brunet, le Parlement européen a adopté jeudi matin un rapport demandant à la Commission européenne de garantir un cadre européen afin de préserver les opportunités offertes par le travail sur les plateformes tout en garantissant des conditions de travail décentes et des normes sociales minimales pour les travailleurs des plateformes en Europe. Cette approche garantira des conditions de concurrence équitables et une sécurité juridique pour les travailleurs, les entreprises et les consommateurs.

Le rapport arrive à point nommé, avant la proposition législative de la Commission sur les conditions de travail des travailleurs de plateformes prévue le 8 décembre.

Renew Europe croit fermement que les plateformes de travail numérique créent des opportunités pour les personnes qui gagnent leur vie par le biais de plateformes telles que les livreurs de nourriture, les chauffeurs sur site, les plombiers et les indépendants, les clients et les entreprises et souligne le besoin immédiat de normes minimales communes tout en maintenant l'innovation et la flexibilité dans l'économie des plateformes. La prochaine proposition de la Commission doit aborder les questions spécifiques découlant du travail sur les plateformes - telles que la transparence accrue des conditions de travail, les défis en matière de santé et de sécurité, l'accès insuffisant à la protection sociale, la négociation collective et le dialogue social, la formation et l'amélioration des compétences, ainsi qu’une gestion algorithmique éthique et transparente - afin de renforcer les droits de ces travailleurs et de prévenir les abus.

L'eurodéputée Sylvie Brunet, qui a dirigé la rédaction du rapport, déclare :

"Ce sujet des travailleurs des plateformes nous renvoie à la question plus large de l'avenir du travail et de la place du numérique et de l'intelligence artificielle dans le monde du travail. Sur ces sujets, l'Europe est appelée à agir. Je veux travailler aux côtés de la Commission européenne pour que les opportunités offertes par les nouvelles formes de travail restent durables et équitables".

Partager :

Contactez nos députés :