Biélorussie : Renew Europe appelle à des sanctions coordonnées plus fortes envers le régime de Loukachenko

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

EU BELARUS Adobe Stock 372023628 M

Le groupe Renew Europe du Parlement européen a demandé aujourd'hui au Conseil de procéder d'urgence au cinquième paquet de sanctions en se concentrant sur les individus et entités impliqués dans la répression en Biélorussie et sur ceux impliqués dans le trafic d'êtres humains. Il a également exprimé son soutien à la proposition de la Commission de suspendre certains articles de l'accord de facilitation des visas conclu entre l'UE et la République de Biélorussie.

Lors d'un débat en plénière sur la situation au Belarus, les députés ont demandé aux États membres de l'UE de se coordonner avec les partenaires internationaux au sein d'organisations multilatérales telles que le FMI afin de restreindre le versement de fonds au régime de Loukachenko et geler toute coopération avec lui. Les députés considèrent également le détournement et l'atterrissage forcé du vol Ryanair à Minsk comme un acte de terrorisme d'État et demandent donc à l'UE d'appliquer des mesures restrictives à l'encontre des responsables de ces actes.

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), député européen de Renew Europe, rapporteur permanent du Parlement européen sur le Belarus, a déclaré :

"J'appelle l'Union européenne à procéder à l’étape suivant en matière de sanctions afin de mettre un terme à la répression de Loukachenko envers le peuple biélorusse et ses attaques hybrides sur les États membres voisins de l'UE. Nous devons renforcer davantage les sanctions économiques ciblées de l'UE, en nous concentrant sur les secteurs économiques clés du Belarus et sur les entreprises publiques et privées qui soutiennent et financent le régime de Loukachenko.

Pour atteindre ces objectifs, il est essentiel de travailler avec d'autres démocraties partageant les mêmes idées. L'UE doit donc coordonner ses mesures avec les États-Unis et les partenaires du G7."