Renew Europe exige de meilleures conditions pour les artistes et les travailleurs culturels dans toute l'UE

Auteur : Roxana Lazarescu

Date :

Partager :

Culture post covid Twitter

La pandémie de COVID-19 continue de toucher l'Europe, et la fermeture de salles, d'expositions, de festivals, ainsi que l'annulation de spectacles vivants ont conduit de nombreux artistes à perdre toute source de revenus.

Renew Europe pense qu'il est temps que l'UE travaille sur un statut de l'artiste, par lequel nous entendons un cadre de normes minimales qui garantirait le respect de leurs droits et de leurs conditions de travail dans toute l'Union. Nous demandons à la Commission européenne de garantir une meilleure coopération et coordination entre les États membres, afin que les artistes, les auteurs et les artistes interprètes ou exécutants puissent bénéficier des avantages du marché unique et de la liberté de circulation au sein de l'UE, ainsi que de l'accès au chômage, aux soins de santé et aux pensions.

Nos secteurs culturels et créatifs contribuent à des sociétés démocratiques, libres et inclusives et reflètent nos valeurs et notre mode de vie européens, déclare Monica SEMEDO, eurodéputée (indépendante, Luxembourg), membre de la commission de la culture et de l'éducation, rapporteure de Renew Europe sur une initiative adoptée aujourd'hui par le Parlement européen.

"Les artistes et les interprètes ont été sauvagement touchés par la pandémie de COVID-19. Pour de nombreux professionnels de la culture et de la création, il est souvent nécessaire de disposer d'un second revenu afin de garantir un certain degré de sécurité sociale et de stabilité. En tant que Parlement européen, nous devons faire davantage afin d’aider les secteurs culturels et créatifs européens à se remettre sur pied", ajoute-t-elle.

Renew Europe plaide également pour davantage de mesures en faveur de l'égalité des genres et demande la protection des artistes contre la répression politique et contre la discrimination sous toutes ses formes. Par ailleurs, nous demandons à la Commission européenne et aux États membres de veiller à ce que les artistes et leurs œuvres soient protégés dans l'environnement numérique.

Le secteur culturel a subi des pertes de chiffre d'affaires de plus de 30 % pour 2020 - une perte cumulée de 199 milliards d'euros - les secteurs de la musique et du spectacle vivant ayant subi des pertes de 75 % et 90 %, respectivement. La culture génère 4,4 % du PIB de l'UE en termes de chiffre d'affaires total et emploie environ 7,6 millions de personnes.