Renew Europe dénonce la violation du droit humanitaire international par Wagner et autres groupes paramilitaires

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Le groupe Renew Europe au Parlement européen condamne fermement les crimes odieux commis par le groupe Wagner et d’autres entités militaires privées. Dans une résolution, débattue aujourd'hui en session plénière à Strasbourg, le Parlement européen a dénoncé les allégations de crimes de guerre et de violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire liées aux activités de ces groupes paramilitaires, sans que leur responsabilité soit assumée.

La résolution parlementaire souligne les fortes présomptions selon lesquelles l'État russe finance, forme, gère et assure le commandement opérationnel des groupes paramilitaires utilisés par le Kremlin pour étendre son influence dans diverses zones de conflit. Ces faits ont été confirmés par l'organisme d'enquête indépendant Bellingcat la semaine dernière.

Le groupe russe Wagner et ses hommes ont été signalés pour la première fois en 2014 aux côtés de séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Depuis lors, des activités du personnel travaillant pour le groupe Wagner ont été signalées en République centrafricaine, en Syrie, en Libye, au Soudan, au Mozambique. Des experts des Nations Unies ont récemment signalé que des civils en République centrafricaine avaient été exécutés ou intimidés par des supposés « instructeurs russes » du groupe Wagner. Le Parlement européen, profondément préoccupé par les intentions prêtées au gouvernement de transition du Mali d'utiliser le groupe Wagner et exhorte Bamako à ne pas poursuivre dans cette direction.

Nathalie LOISEAU (Renaissance, France), présidente de la sous-commission parlementaire Sécurité et Défense (SEDE), qui a négocié la résolution au nom de Renew Europe, a déclaré :

« Le groupe Wagner fait plus que violer massivement les droits humains. Elle se nourrit de la détresse des pays où elle sévit. Je félicite l'Union européenne, qui a décidé de sanctionner le groupe Wagner, et je l'exhorte à agir rapidement et avec force contre ces semeurs de haine et de mort ».

Thèmes :

AFET SEDE

Partager :

Contactez nos députés :