Renew Europe demande une commission d'enquête sur l'utilisation abusive du logiciel espion Pegasus

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

Pegasus

Renew Europe demande au Parlement européen de créer une commission d'enquête sur l'utilisation abusive du logiciel espion Pegasus par les gouvernements de l'UE contre les personnalités politiques d’opposition, les avocats et les journalistes.

L'eurodéputée Sophie in 't Veld, coordinatrice LIBE de Renew Europe et co-initiatrice de la demande d’une commission d’enquête, a déclaré :

« Nous avons besoin d'une enquête complète sur le scandale du logiciel espion Pegasus. La démocratie européenne est mise à mal, et l'UE doit agir en conséquence. Il y a des signes évidents d'abus, de gouvernements qui l'utilisent contre l'opposition démocratique dans leur pays. La Commission européenne doit suivre l'exemple des États-Unis et mettre rapidement NSO, la société mère de Pegasus, sur liste noire. Nous ne pouvons pas laisser passer cela ; notre démocratie est en jeu. »

Dans le contexte de la profonde implication du gouvernement hongrois dans l'utilisation du logiciel espion et des récentes révélations selon lesquelles le gouvernement polonais PiS a également utilisé le logiciel espion pour infiltrer l'activité de personnalités politiques d’opposition, une enquête indépendante est nécessaire et urgente.

En tant que co-initiatrices de cette demande de commission d’enquête, l’eurodéputé Róża Thun, membre de Polska 2050 en Pologne et l'eurodéputée Anna Donáth, cheffe du parti Momentum en Hongrie, ont déclaré :

« Le piratage des citoyens avec le logiciel espion Pegasus a eu lieu dans plusieurs pays de l'UE. En Pologne et en Hongrie, il a été utilisé contre des avocats, des journalistes, des propriétaires de médias indépendants et le directeur de campagne du plus grand candidat aux élections parlementaires. »

Notre groupe invite les dirigeants des autres groupes politiques du Parlement européen à soutenir notre initiative, qui constituerait la première action d'une institution de l'UE sur cette question et établirait le mandat de l'enquête. L'UE doit enquêter, protéger les victimes et apporter une réponse appropriée.

« Nous voyons clairement que le but des gouvernements était d'agir contre la démocratie ! Ce n'est pas acceptable dans l'UE. Le groupe Renew Europe demande une commission d'enquête à part entière sur ce scandale. Nous devons découvrir l'étendue de ces pratiques et trouver les personnes responsables de l'utilisation illégale de Pegasus dans l'UE. La protection des droits et de la vie privée des citoyens est notre devoir commun. Le groupe Renew Europe se tiendra aux côtés des citoyens européens », ont conclu les députées Roza Thun et Anna Donath.