Hong Kong : L'UE doit agir fermement contre les violations continues des droits et libertés fondamentales par la Chine

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Hong Kong

Le groupe Renew Europe au sein du Parlement européen condamne avec la plus grande fermeté les nombreuses violations des libertés fondamentales à Hong Kong, notamment les mesures prises par les autorités chinoises et hongkongaises pour s'attaquer à la liberté des médias et à la liberté d'expression.

Les députés européens regrettent profondément les récentes modifications apportées à la loi électorale de Hong Kong ainsi que les arrestations et le harcèlement à l’encontre des représentants de l'opposition pro-démocratique.

Dans une résolution débattue aujourd'hui en plénière, Renew Europe demande au Conseil de l'UE d'introduire des sanctions ciblées, dans le cadre du régime mondiale de sanctions de l'UE en matière de droits de l'Homme, à l'encontre des responsables de Hong Kong et de la Chine à l’origine de la répression actuelle des droits de l'Homme.

En outre, les députés européens appellent au boycott diplomatique des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 en demandant aux représentants des gouvernements des États membres et à leurs diplomates de décliner l'invitation d’assister aux Jeux.

Hilde Vautmans (Open Vld, Belgique), députée européenne, rapporteure permanente du Parlement européen sur la Chine et coordinatrice du groupe Renew Europe au sein de la commission des affaires étrangères, a déclaré :

« La Chine devrait cesser ses faux discours selon lesquels elle est un ardent défenseur de la démocratie. Démanteler les médias indépendants, étouffer la dissidence, supprimer les libertés... Il n'existe pas de "version chinoise de la démocratie", c'est une farce totale et je suis heureuse que le Parlement européen le reconnaisse. Un pays impose un système, y compris à Hong Kong. Ce n'est rien d'autre que la triste réalité d'aujourd'hui, après l'utilisation généralisée de la loi draconienne sur la sécurité nationale au cours des deux dernières années. L'UE et les États membres doivent montrer qu'ils sont aux côtés de la population de Hong Kong et qu'ils n'acceptent pas les violations continues, par la Chine, des libertés fondamentales à Hong Kong et de ses engagements et obligations en vertu du droit international. »

Engin Eroglu (Freie Wähler, Allemagne), député européen Renew Europe, a ajouté :

« Les élections du Conseil législatif de décembre dernier n'étaient rien d'autre qu'une farce politique. Une autre étape sombre dans l'oppression de Hong Kong par le gouvernement chinois, dont les habitants de Hong Kong ont dû être témoins bien trop souvent depuis l'introduction de la loi sur la sécurité nationale. Car cette loi sert de simple prétexte pour arrêter tous ceux qui osent s'élever contre le régime. Nous l'avons encore vu avec le sort réservé aux journaux pro-démocratie Stand News et Citizen News. Nous devons continuer de soutenir le peuple de Hong Kong dans son combat pour la démocratie et la liberté et nous ne devons jamais nous lasser de lui rappeler que nous sommes à ses côtés. »