Renew Europe exige l'interdiction des « passeports dorés », une réglementation européenne des « visas dorés » et des mesures contre leurs bénéficiaires russes

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

Golden passports pic

Après des années de campagnes politiques protestant contre les régimes de passeport et visa dit « doré », permettant à de riches ressortissants de pays tiers d'acheter la citoyenneté européenne ou des facilités de résidence dans l’UE, Renew Europe est parvenu aujourd’hui à rallier une majorité du Parlement européen pour soutenir le rapport d'initiative de Sophie IN 'T VELD (D66, Pays-Bas) appelant à abolir progressivement les régimes des « passeports dorés » et à adopter une réglementation européenne sur les régimes de « visa doré ».

Le rapport exhorte aussi les États membres à suspendre immédiatement le bénéfice de ces régimes dérogatoires aux postulants russes ciblés par les sanctions prises suite à l'invasion de l'Ukraine par Poutine.

Sophie in 't Veld, coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission parlementaire des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) et rapporteure pour les Programmes d’octroi de citoyenneté et de résidence contre investissement, a déclaré :

« Le Parlement a pris l'initiative de mettre définitivement un terme à la vente de passeports européens et d'établir des normes strictes pour l’émission tarifée de cartes de séjour. Depuis trop longtemps, les États membres ont laissé prospérer cette pratique, permettant à des personnes louches faisant des affaires louches d’accéder au territoire européen. Des gouvernements vendent ce qui ne leur appartient pas, et cela doit cesser ».

Plus généralement, une réglementation européenne des visas dorés serait nécessaire pour harmoniser les normes et renforcer la lutte contre le blanchiment d'argent, la corruption et l'évasion fiscale. Le règlement devrait inclure des vérifications rigoureuses des antécédents de tous les candidats, des exigences de résidence physique minimale, une taxe au niveau de l'UE sur les revenus que les États membres génèrent avec ces régimes et un contrôle plus strict des intermédiaires.

Après ce message fort envoyé aujourd'hui par le Parlement européen, Renew Europe exige que la Commission européenne mette sur la table des propositions législatives concrètes d'ici la fin de l’année.