La guerre de Poutine renforce la nécessité de protéger l'Etat de droit au sein de l'UE

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

La guerre de Poutine en Ukraine nous rappelle notre devoir commun de protéger la démocratie et l'État de droit par tous les moyens à notre disposition. Les dernières semaines ont montré que nous avons besoin de mécanismes solides contre la kleptocratie et les régimes illibéraux, et qu'il est plus vital que jamais que les gouvernements de l'UE respectent l'État de droit.

Dans cette optique, le Parlement européen, réuni aujourd'hui en session plénière à Strabourg, a adopté une résolution appelant à l'application immédiate du mécanisme de conditionnalité de l'État de droit, tel qu'approuvé par les colégislateurs. Après l'arrêt de la Cour de justice européenne rejetant les tentatives d'Orbán et Morawiecki d'annuler le nouveau règlement et l'adoption de lignes directrices, la Commission n'a plus d'excuses pour ne pas agir.

Katalin CSEH (Hongrie, Momentum), vice-présidente de Renew Europe et rapporteure fictive sur le règlement au sein de la commission du contrôle budgétaire, a déclaré :

« La Cour européenne de justice l'a dit clairement : le mécanisme de l'État de droit est 100 % légal. La Commission européenne ne doit pas perdre une minute de plus et l'appliquer ».

Moritz KÖRNER (Allemagne, FDP), rapporteur fictif de Renew Europe au sein de la commission des budgets, a ajouté :

« L'apaisement est une impasse. Ceux qui méprisent l'État de droit doivent être poursuivis. La Commission doit fermer le robinet de l'argent qui finance les régimes d'Orbán et de Kaczynski ».