Mexique : Le gouvernement doit prendre des mesures urgentes pour protéger les journalistes et les défenseurs des droits de l'Homme

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Mexico

Le groupe Renew Europe du Parlement européen condamne le harcèlement et l'assassinat de défenseurs des droits fondamentaux et de journalistes au Mexique et demande aux autorités nationales d'enquêter sur ces meurtres de manière rapide, approfondie, indépendante et impartiale.

Une résolution d'urgence débattue aujourd'hui en plénière appelle les autorités mexicaines à mettre fin à l'impunité dans ces situations, afin de créer un environnement sûr pour la défense des droits fondamentaux et la pratique d'un journalisme indépendant.

Les attaques contre les journalistes augmentent au Mexique, en particulier contre ceux qui critiquent les fonctionnaires ou exposent le travail des cartels criminels. Ceux qui sont les plus menacés sont les reporters locaux qui enquêtent sur les liens entre la politique et le crime organisé.

Nicolae Ștefănuță (USR, Roumanie), député européen Renew Europe, qui a mené les négociations sur la résolution, a déclaré :

« Au cours des deux derniers mois, nous avons assisté à ce qui est très probablement la période la plus meurtrière pour la presse mexicaine depuis plus d'une décennie. Exposer la corruption de haut niveau ou critiquer les autorités locales pour leurs relations avec le crime organisé mexicain a coûté la vie à au moins sept journalistes.

Ici, dans cette Assemblée, nous défendons la liberté d'expression, car elle est un élément essentiel du fonctionnement d'une société démocratique. Il est grand temps que nous demandions au Mexique de faire de même, de ne laisser aucun autre meurtre sans enquête, de s'abstenir de stigmatiser les travailleurs des médias et de les laisser faire leur travail. Les journalistes ne portent pas d'armes. Ils ne portent qu'un stylo et un carnet pour se défendre et si les meurtres de journalistes mexicains se poursuivent, la démocratie mourra avec eux ».

Partager :