Guatemala : Les attaques du gouvernement contre l'état de droit doivent cesser

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Guatemala

Le groupe Renew Europe au sein du Parlement européen est extrêmement préoccupé par les attaques répétées contre l'Etat de droit au Guatemala et condamne la criminalisation, les campagnes médiatiques de discrédit, les menaces, les détentions et les actes de harcèlement à l'encontre des opérateurs judiciaires impliqués dans la poursuite des cas de corruption et dans la lutte contre l'impunité.

Dans une résolution d'urgence initiée par notre groupe politique et approuvée aujourd'hui en plénière, nous demandons aux autorités guatémaltèques de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et l'intégrité des juges, procureurs, avocats, journalistes et défenseurs des droits fondamentaux ainsi que de sauvegarder leur droit à une procédure régulière.

Une politique publique en faveur de la protection des défenseurs des droits de l'homme est hautement nécessaire, tandis que les autorités guatémaltèques doivent également garantir une élection équitable des juges.

Soraya Rodríguez Ramos (Ciudadanos, Espagne), coordinatrice du groupe Renew Europe au sein de la sous-commission des Droits de l'homme, qui a mené les négociations sur la résolution concernant la situation de l'État de droit et des droits de l'homme dans la République du Guatemala, a déclaré :

« Depuis 2019, toutes les institutions dédiées à la lutte contre la corruption et l'impunité ont été démantelées. Les autorités guatémaltèques doivent immédiatement inverser l'érosion de l'État de droit et de l'indépendance de la justice, non seulement avec des promesses, mais avec des actions et des résultats tangibles. C'est désormais urgent dans un pays qui est un partenaire solide pour l'UE ».