Polluants organiques persistants : Renew Europe appelle à une économie circulaire sans produits chimiques toxiques

Auteur : Miguel Antony M Chevalier

Date :

Partager :

POP

L'une des priorités de Renew Europe est de répondre aux attentes des citoyens qui souhaitent vivre dans un environnement non toxique, avec un air pur et une eau saine, ainsi que des produits exempts de substances chimiques dangereuses.

Cette position est désormais clairement exprimée dans le rapport sur les polluants organiques persistants (POP) qui a été voté en plénière cet après-midi.

Les polluants organiques persistants, tels que le DDT et les PCB, sont des composés toxiques ayant un impact négatif sur l'environnement, s'accumulant dans la chaîne alimentaire et dans les organismes vivants.

Ils ne se dégradent pas, ne se décomposent pas et ont tendance à réapparaître dans les matériaux recyclés.

La seule façon de mettre fin à leur impact négatif sur la santé des personnes et sur la planète est de limiter leur production, leur utilisation et leur réutilisation. Dans le cadre d'une économie circulaire, nous devons également veiller à ce que les substances dangereuses ne reviennent pas sur le marché européen par le biais des activités de recyclage.

Le rapporteur Martin Hojsik (Progresivne Slovensko) a déclaré :

"Le Parlement européen vient de clairement dire non aux substances chimiques les plus dangereuses présentes dans les matériaux et les déchets, comme les PFAS ou les dioxines. Il a dit non aux produits recyclés toxiques. La large majorité en faveur de mon rapport sur les polluants organiques persistants reste un pas en avant pour regagner la confiance des consommateurs dans l'économie européenne. Il s’agit d’un pas en avant vers un environnement plus sûr au-delà des frontières européennes. Le Parlement européen a prouvé qu'il défendait l'intérêt public".