Les citoyens de l'UE se sont exprimés, l'UE et ses États membres ont la responsabilité de les écouter et d'engager une véritable réforme des traités

Date :

Partager :

Whats App Image 2022 05 04 at 12 59 09

La Conférence sur l'avenir de l'Europe a été un exercice démocratique sans précédent ayant permis aux citoyens de l'UE d'exprimer leurs idées sur l'Union européenne et son avenir. Nous vivons une époque incertaine, marquée par plusieurs crises. La confiance des citoyens est donc, plus que jamais, essentielle. Nous devons les écouter.

Renew Europe se félicite du vote, aujourd'hui en plénière, de la résolution sur le suivi des conclusions de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. 326 propositions et 49 mesures ont été adoptées par la Conférence. Ces propositions couvrent un large éventail de sujets, tels que le changement climatique, la santé, la migration, l'éducation, le numérique, l'économie, la justice sociale, la démocratie ou encore les affaires extérieures. Les citoyens de l’UE appellent à une profonde réforme institutionnelle, avec la fin de la règle de l'unanimité dans plusieurs cas ainsi que la création de listes transnationales. Nous pouvons être fiers de cet exercice innovant. Renew Europe croit fermement que nous devrions répéter une telle expérience à l'avenir.

Renew Europe demande aux institutions de l'UE de répondre aux citoyens de l’UE par des actions concrètes. L'UE et ses États membres doivent être ambitieux et courageux. Une véritable réforme des traités doit être réalisée pour permettre à l'UE d'aller de l'avant.

Guy Verhofstadt (Belgique, Open VLD), co-président de la Conférence : « La Conférence sur l'avenir de l'Europe a ajouté une nouvelle perspective à la politique européenne et a rassemblé les citoyens et les élus politiques autour d'une série de mesures visant à rendre l'UE plus efficace, plus tangible et plus démocratique. Maintenant, nous devons nous assurer que nous continuons sur cette lancée. Avec la résolution d'aujourd'hui, le Parlement européen fait pression pour maintenir l'ambition de mettre en œuvre l'ensemble du paquet, y compris les parties les plus difficiles où les traités doivent être mis à jour. Nous ne pouvons pas laisser tomber les citoyens sur ce point ».

Pascal Durand (France, Renaissance), coordinateur de Renew Europe au sein de la commission des Affaires constitutionnelles (AFCO), a ajouté : « Notre Parlement progresse vers sa maturité politique. Nous proposerons dans les prochaines semaines une réforme des traités. Nous avons enfin le courage de faire évoluer les règles de fonctionnement de notre Union qui ne correspondent plus aux nécessité du moment et aux attentes des citoyens. Et par ce que nous sommes responsables devant les aspirations des Européens, nous porteront avec toute la force de notre démocratie, contre des États membres trop souvent timorés, voire tétanisés, ces propositions pour profondément changer l'Europe ».

Partager :