Conseil du commerce et des technologies UE-États-Unis : la coopération est une nécessité

Auteur : Jennifer Emilie Richard

Date :

Partager :

EU US Transatlantic Partneship

Les récents atroces événements nous rappellent que le partenariat entre l'UE et les États-Unis est fondamental et doit continuer de s'intensifier, tant en profondeur qu'en portée. En ces temps incertains et dans un monde instable, un tel partenariat est un élément important pour notre prospérité commune. C'est pourquoi Renew Europe se félicite des résultats de la deuxième réunion du Conseil du commerce et des technologies (TTC) entre l'UE et les États-Unis, qui s'est tenue ces deux derniers jours.

La pandémie de COVID-19 et la guerre d'agression non provoquée et injustifiée de la Russie contre l'Ukraine ont des conséquences sociales et économiques colossales. Les chaînes d'approvisionnement sont fortement touchées, comme celles des semi-conducteurs, des minéraux essentiels et des énergies propres. Renew Europe considère que l'UE et les États-Unis devraient coopérer pour atténuer les risques et améliorer leur résilience.

Croyant fermement au partenariat transatlantique, Renew Europe salue la volonté des deux partenaires de collaborer étroitement sur diverses questions. Un Conseil du commerce et des technologies inclusif doit être un pilier central de nos relations transatlantiques. La résolution et la prévention des irritants commerciaux doivent être notre objectif permanent, ainsi que la défense et le développement de l'ordre multilatéral fondé sur des règles ainsi que la mise en place de normes élevées en matière d'environnement, de travail et de droits de l’Homme. À cet égard, Renew Europe soutient l'établissement d'un dialogue tripartite sur le commerce et le travail au sein du TTC afin de travailler sur des solutions pour promouvoir les droits du travail et lutter contre le travail forcé. Renew Europe se félicite également de l'engagement de l'UE et des États-Unis à accroître leur coopération dans le domaine des marchés publics écologiques.

Catharina Rinzema (VVD, Pays-Bas), rapporteure fictive permanente de Renew Europe pour les relations commerciales entre l'UE et les États-Unis au sein de la commission du Commerce international, a déclaré : « Dans ce monde instable, l'UE et les États-Unis devraient être le pilier de la stabilité. Nous devrions résoudre les pénuries, par exemple dans le domaine des semi-conducteurs, établir les nouvelles normes pour la transformation numérique et former un bloc uni contre les actions des États autoritaires. Les valeurs démocratiques et libérales devraient prévaloir, et j'appelle les deux parties à faire pression en ce sens dans nos relations commerciales mondiales et dans la transformation numérique ».

Dragoş Tudorache (USR+, Roumanie), rapporteur fictif permanent de Renew Europe pour les relations UE-États-Unis au sein de la commission des Affaires étrangères, a ajouté : « Les règles de l'avenir numérique restent à écrire. L'UE et les États-Unis doivent être le fer de lance d'une alliance mondiale de démocraties technologiques qui façonnent cet avenir de manière proactive et diligente, conformément à nos valeurs : la démocratie, les droits fondamentaux et l'État de droit. Le TTC peut devenir un pilier de cette alliance, un forum permettant à l'UE et aux États-Unis de se coordonner sur tous les sujets, du contrôle des exportations vis-à-vis des régimes autoritaires à la sécurité de la chaîne d'approvisionnement, en passant par les normes relatives aux technologies nouvelles et émergentes, les positions communes dans les forums internationaux de normalisation et les règles régissant les technologies telles que l'intelligence artificielle. Nous ne pouvons plus nous permettre de laisser les autres écrire ces règles. Pour cela, nous devons donner une priorité stratégique au travail du TTC et le renforcer avec une dimension interparlementaire »