Le Parlement européen approuve l'inscription de Gerhard Schröder sur la liste des personnes sanctionnées par l'UE et la création d'un nouveau Fonds d'autonomie stratégique pour l'Europe (SAFE)

Auteur : Alberto Cuena Vilches

Date :

Partager :

European Strategic Autonomy

Nous saluons l'adoption par le Parlement européen de la résolution initiée par Renew Europe sur « Les conséquences sociales et économiques de la guerre russe en Ukraine pour l'UE ». La résolution rappelle le besoin urgent d'un embargo total sur les importations énergétiques russes et l'extension des sanctions Navalny à une liste de 6 000 personnes, ainsi qu’à l'agence de presse InfoRos affiliée au GRU. Elle exhorte le Conseil européen à étendre les sanctions aux membres européens des conseils d'administration des grandes entreprises russes, dont l'ancien Chancelier allemand, Gerhard Schröder, s'il ne démissionne pas de ses responsabilités chez Nordstream.

Compte tenu des pressions inflationnistes croissantes, le texte prévoit également un nouveau paquet de résilience pour faire face aux conséquences de la guerre auxquelles sont confrontés les États membres de l'UE. Ce paquet comprend à la fois des mesures d'aide à caractère social, notamment axées sur les jeunes, et des mesures destinées aux entreprises ; ciblant principalement les PME européennes, exhortant la Commission à présenter de nouvelles propositions pour encourager les acteurs privés à investir dans l'UE et à renforcer le marché unique des services.

Par ailleurs, notre groupe politique, par l'intermédiaire de son vice-président Luis Garicano, a plaidé pour la création d'un Fonds stratégique d'autonomie pour l'Europe ("SAFE"), destiné à renforcer la capacité d'action de l'UE et à réaliser les investissements nécessaires pour faire progresser l’autonomie stratégique de l'UE dans des domaines clés, notamment les infrastructures énergétiques, la cybersécurité, la compétitivité industrielle ou la sécurité alimentaire. La gestion de ce nouveau fonds devrait être fondée sur les enseignements tirés de NextGenerationEU.

Enfin, les dommages aux infrastructures ukrainiennes s'élèvent déjà à plus de 94 milliards de dollars selon la Kyiv School of Economics. Les pertes économiques totales sont estimées à 600 milliards de dollars. C'est pourquoi notre groupe a fermement négocié l'annulation de la dette de l'Ukraine et la création d’un fonds fiduciaire de solidarité pour reconstruire l'Ukraine, ainsi qu'une assistance économique et sociale rapide aux réfugiés ukrainiens.

Luis GARICANO (Ciudadanos, Espagne), vice-président de Renew Europe et coordinateur du groupe au sein de la commission parlementaire des affaires économiques et monétaires (ECON), a déclaré :

"Il est scandaleux que Gerhard Schröder continue d'être payé pour son poste à Rosneft. Être un ancien Chancelier ne doit pas être un totem d’immunité. Mettons fin à cette impunité"