L'Union européenne doit accorder à la Moldavie le statut de candidat à l'UE

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Moldova

Le groupe Renew Europe au sein du Parlement européen se félicite de la présentation, par la République de Moldavie, de sa demande d'adhésion à l'UE, réaffirmant ainsi son engagement envers les valeurs européennes et un avenir européen. Par conséquent, nous appelons les institutions de l'UE à accorder le statut de candidat à l'UE à la Moldavie, conformément à l'article 49 du traité sur l'Union européenne, sur la base du mérite.

Dans le rapport annuel évaluant les progrès effectués, adopté aujourd'hui en plénière, nous condamnons la militarisation inadmissible par la Russie de ses exportations de gaz afin d'exercer une pression politique sur Chisinau.

Dans le même temps, nous demandons instamment aux institutions de l'UE ainsi qu’aux États membres d'inclure la Moldavie dans les plans de l'UE visant à obtenir l'indépendance de l'approvisionnement énergétique vis-à-vis de la Russie, y compris les achats collectifs potentiels de gaz, et d'augmenter le soutien financier et technique de l'UE nécessaire pour assurer la résilience de la Moldavie contre de telles pressions extérieures.

Renew Europe condamne également le récent incident provocateur dans la région occupée de Transnistrie en Moldavie, qui a eu un effet néfaste sur la sécurité et la stabilité du pays.

Dragoş Tudorache (USR, Roumanie), vice-président du groupe Renew Europe et rapporteur du Parlement européen sur la Moldavie, a déclaré :

« Nous sommes à un moment d'inflexion historique. Les décisions que nous prenons maintenant sont des décisions historiques. La façon dont nous répondons aux citoyens moldaves après qu'ils aient choisi l'Europe, les risques qu'ils prennent, le prix qu'ils paient et les sacrifices qu'ils font influenceront à jamais l'avenir de ce pays. La République de Moldavie n'est pas un pays tampon destiné à maintenir la paix entre la Russie et l'Union européenne.

La République de Moldavie ne doit pas devenir une nation sacrifiée au nom de jeux géopolitiques. La Moldavie a choisi la voie du progrès, elle a choisi la voie de la liberté, la voie de la démocratie et, dernier point, mais non des moindres, elle a choisi une voie européenne ».

Partager :