12ème Conférence ministérielle de l'OMC : les résultats montrent la pertinence du multilatéralisme

Auteur : Jennifer Emilie Richard

Date :

Partager :

Après de longues et difficiles négociations, les 164 États membres de l'OMC sont parvenus à un accord lors de la 12e conférence ministérielle. Renew Europe se félicite de cet accord qui couvre et aborde plusieurs questions importantes. Même si les négociations ne sont pas faciles, le plus important est que les 164 Etats membres de l'OMC continuent de discuter, d'avancer et d'agir ensemble.

Le monde est en constante évolution et le contexte géopolitique actuel est très incertain. La déclaration sur la sécurité alimentaire est donc la bienvenue. L'accord sur les subventions à la pêche est un pas en avant pour lutter contre la surpêche et protéger nos océans communs. Le moratoire sur les droits de douane sur le commerce électronique est prolongé, ce qui est une bonne nouvelle pour éviter le protectionnisme numérique. L'accord prévoit également une réponse à la pandémie.

Cette conférence ministérielle est positive et montre la pertinence du multilatéralisme. Renew Europe a toujours cru fermement en la force du multilatéralisme. Nous nous félicitons donc de l'accord sur la nécessité de réformer l'OMC, que nous appelons de nos voeux depuis longtemps !

Marie-Pierre Vedrenne (France, Renaissance), rapporteure fictive permanent de Renew Europe sur l'OMC et membre de la délégation du Parlement européen lors de la 12ème Conférence ministérielle de l'OMC à Genève, a déclaré : « La guerre en Ukraine, le changement climatique, la crise du COVID. Ces défis ont clairement montré le besoin aigu de coopération et de multilatéralisme, ce que l'UE a toujours défendu. La 12ème Conférence ministérielle a donné des résultats, dont certains étaient attendus depuis longtemps, mais notre travail ne doit pas s'arrêter là. Mettre en œuvre la réforme de l'OMC, assurer la sécurité alimentaire dans le monde entier, les normes environnementales : il y a encore beaucoup à faire ».

Samira Rafaela (Pays-Bas, D66), coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission INTA et également dans la délégation du Parlement européen à Genève, a ajouté : « L'OMC démontre qu'elle peut tenir ses promesses pour le commerce mondial. Ces négociations ont été difficiles, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit simple. Les accords conclus aujourd'hui constituent un pas en avant pour avoir un impact positif sur la vie des gens, à l’image de la dérogation partielle aux ADPIC pour faciliter la production de vaccins Covid-19 par les pays en développement. Maintenant, nous devons travailler au renforcement du système multilatéral en réformant et en modernisant les règles du commerce mondial ».