Un accord pour protéger les infrastructures essentielles des futures pandémies, crises alimentaires et autres incidents perturbateurs

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

1 2021 10 12 092156 ejbi

Renew Europe se félicite de l'accord interinstitutionnel, atteint aujourd'hui, sur de nouvelles règles dans le cadre de la législation sur la résilience des entités critiques afin de protéger les infrastructures cruciales de l'UE contre les incidents perturbateurs, à l’image des catastrophes naturelles, du terrorisme et des pandémies.

Les services essentiels, tels que les transports, l'énergie et l'approvisionnement en eau potable, doivent rester solides et résilients en cas d'urgence. L'une des victoires de notre groupe politique dans les négociations est l'élargissement du champ d'application. À titre d’exemple, les grands producteurs et distributeurs du secteur alimentaire ainsi que les distributeurs de produits médicaux seront couverts à l'avenir, en réponse à la pandémie de Covid-19 et à la crise alimentaire qui se profile. L'administration publique, l'un des secteurs essentiels, sera également protégée par la directive.

La nouvelle législation tiendra compte de l'État de droit dans le contexte de la résilience face aux menaces et aux risques. La directive abordera donc également les menaces éventuelles affectant le fonctionnement des systèmes nationaux qui protègent l'État de droit.

Michal Šimečka (Progresívne Slovensko, Slovaquie)
, député européen Renew Europe et rapporteur ayant mené les négociations au nom du Parlement européen, s'est battu pour trouver un équilibre entre une norme de sécurité élevée et le fait de ne pas surcharger les entreprises avec une administration inutile. Il a déclaré :

« Les crises récentes, comme la pandémie de Covid-19, la crise alimentaire imminente et les conditions météorologiques extrêmes, montrent que nous devons renforcer la préparation de nos systèmes et de nos infrastructures. Avec cet accord sur la directive "résilience des entités critiques", nous développons l'instrument juridique existant et élargissons considérablement son champ d'application et sa supervision. Les nouvelles règles garantiront le fonctionnement même des sociétés européennes en aidant les États membres à prévenir toute menace de nature physique, à y résister et à s'en remettre ».

Pour éviter une application divergente du règlement, la Commission européenne sera habilitée à établir une liste de services essentiels. En outre, des normes élevées de protection des données pour d'éventuelles vérifications des antécédents ont été incluses dans la directive.