Renew Europe se félicite que le transport aérien participe pleinement aux objectifs du Green Deal

Auteur : Yannick Laude

Date :

Partager :

Refuel eu aviation

Le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg, a adopté aujourd’hui le rapport du député européen Renew Europe, Søren GADE, qui instaure un règlement européen visant à remplacer progressivement le kérosène d'origine pétrolière par des carburants d'origine non-fossile Sustainable aviation fuels - SAF), permettant de réduire drastiquement le solde de CO 2 du secteur aérien.

Pour Renew Europe, il est temps que le transport aérien contribue aux objectifs du Green Deal à travers un compromis qui permet au secteur une transition radicale mais étalée. Au terme d’un compromis auquel Renew Europe a pris une part active, le rapport propose ainsi de porter à 6 % la part de carburants durables dans ce secteur en 2030 (la Commission proposait 5 %), 37 % en 2040 (contre 32 %), 54 % en 2045 (contre 38 %) et 85 % en 2050 (contre 63 %). Ils augmentent aussi à chaque étape la part des carburants synthétiques, comme l’hydrogène propre, considérés comme les plus durables.

En 2050, la moitié des carburants durables fournis dans le transport aérien sera du carburant de synthèse (la Commission visait 28 %). La définition des carburants durables est assouplie, mais une clause de révision de cette définition est prévue en 2026. Un fonds aviation est créé pour soutenir les investissements dans la décarbonation du secteur, qui sera alimenté par les amendes versées en cas de non-respect du règlement.

Søren GADE (Venstre, Danemark), rapporteur parlementaire pour le règlement ReFuelEU Aviation, a déclaré :

« Une étape importante dans la décarbonation de l'aviation a été franchie aujourd’hui. Le Parlement montre que lorsque nous promettons d'agir pour le climat, nous le faisons. Le texte adopté est plus ambitieux que celui de la Commission. Nous augmentons considérablement l'exigence de carburants durables. En d'autres termes, nous voulons plus de SAF dans les avions. Les e-carburants sont l'avenir et il est important de stimuler le marché afin que leur plein déploiement ait lieu dès que possible. Les SAF sont nettement plus chers que les carburants conventionnels. Afin de créer des incitations et de maintenir la compétitivité de l'aviation européenne, nous proposons que le surcoût soit compensé par l'ETS. Cela découragera les compagnies aériennes de faire des escales en dehors de l'UE pour faire le plein au noir ».