Un accord pour revoir l'assurance automobile en Europe, mené par Renew Europe

Date :

Partager :

Aujourd'hui, le Parlement européen est parvenu à un accord avec le Conseil sur une révision de la directive sur l'assurance automobile, la loi qui régit toutes les assurances de véhicules en Europe. La directive apportera de nouvelles règles afin d’aider les sports motorisés, exclura les bicyclettes électriques des exigences d'assurance et comportera une déclaration commune d'historique des sinistres dans l'UE.

Protéger les sports motorisés en Europe et soutenir l'adoption des bicyclettes électriques

Le Parlement européen a répondu aux demandes des citoyens qui souhaitaient des règles plus claires et mieux définies. Désormais, les vélos électriques seront exclus de l'assurance et les sports motorisés seront soumis à un autre régime. L'assurance automobile est souvent difficile à obtenir pour les coureurs et, lorsqu'elle est possible, elle est très coûteuse. Cela risquait de mettre fin aux sports motorisés en Europe tels que nous les connaissons aujourd'hui.

"Je me félicite que nous ayons pu trouver un moyen de sauver le sport motorisé en Europe. Les spectateurs et les passants seront toujours protégés en cas d'accident, mais les coûts d'assurance ne devraient pas empêcher la tenue d'événements de sports motorisés ou l’adhésion de nouvelles personnes à des activités de sports motorisés. C'est un grand jour pour les coureurs et les fans partout en Europe" a déclaré Dita Charanzová (ANO, CZ), eurodéputée de Renew Europe et vice-présidente du Parlement européen, qui était la rapporteure du Parlement européen sur ce dossier.

Une assurance moins chère grâce à un relevé commun des sinistres dans l'UE

Une autre nouveauté consistera en un formulaire européen commun pour les déclarations de sinistres, qui devrait permettre aux personnes de traverser plus facilement les frontières tout en bénéficiant des mêmes niveaux de réduction de primes que quiconque dans leur nouvel État membre.

"Pendant trop longtemps, si vous déménagiez dans un autre État membre, c'était comme si vous aviez à nouveau 18 ans et n'aviez aucun historique de conduite. Espérons qu'il s'agisse d'une première étape pour mettre fin à cette discrimination", a déclaré Mme Charanzová.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sebastian Rodriguez Perez

Mob : +32 496 89 72 99

Email : sebastian.rodriguez@europarl.europa.eu