Chargeur universel : Renew Europe salue la proposition tant attendue

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Getty Images 1295935079

Le groupe Renew Europe au Parlement européen se félicite de la proposition de la Commission européenne d'aujourd'hui concernant la révision de la directive sur les équipements radioélectriques, visant à harmoniser le chargeur et la technologie de charge rapide pour tous les smartphones, tablettes, appareils photo, casques, enceintes portables et consoles de jeux vidéo portables.

Depuis plus de dix ans, notre groupe politique fait pression pour une telle initiative afin de réduire les coûts, les déchets et d'offrir des solutions plus conviviales à nos citoyens. L'USB-C deviendra le port standard quelle que soit la marque de l'appareil et, combiné aux autres mesures, cela aidera les consommateurs à limiter le nombre de nouveaux chargeurs en réduisant de 250 millions d'euros par an les achats inutiles de chargeurs.

Liesje Schreinemacher (VVD, Pays-Bas), députée européenne de Renew Europe, rapporteure fictive au sein de la commission du Marché intérieur et de la protection des consommateurs sur la directive relative aux équipements radioélectriques, a déclaré :

"Après plus de dix ans de pression sur la Commission européenne, celle-ci a enfin présenté sa proposition de chargeur universel. C'est un grand pas en avant pour les consommateurs et l'environnement, tout en laissant suffisamment de place à l'innovation. Nos consommateurs n'ont pas besoin d'être poussés à acheter un nouveau chargeur à chaque fois qu'ils achètent un nouveau smartphone ou une nouvelle tablette. De cette façon, nous économiserons près de 1000 tonnes de déchets."

Dita Charanzová (ANO, République tchèque), eurodéputée de Renew Europe, vice-présidente du Parlement européen et coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission IMCO, a déclaré :

"Il est grand temps. Nous le réclamons depuis une décennie. Deux protocoles d'accord ratés plus tard, que certaines entreprises n'ont mis en œuvre que ‘techniquement’, et voilà où nous en sommes. Il est temps d'en finir avec tous ces câbles et ceci est un premier pas. C'est bon pour l'environnement et les consommateurs."

"Bien sûr, l'innovation doit être soutenue et de nouvelles normes verront le jour, qu'elles soient filaires ou sans fil. Sans aucun doute, il y aura un USB-D, E, ou même F dans le futur. Mais lorsque nous changerons la prochaine, nous devrons le faire de manière unie et non fragmentée."

Afin d’entrer en vigueur, la proposition doit être adoptée par le Parlement européen et le Conseil. Une fois la procédure législative achevée, l'industrie disposera de deux ans pour s'adapter et parvenir à une interopérabilité totale des deux côtés du câble : le dispositif électronique et l'alimentation électrique externe.