Le temps est écoulé : Von der Leyen doit appliquer le règlement sur la conditionnalité de l'État de droit

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

Ro L

Renew Europe a salué aujourd'hui l'avis de l'avocat général de la Cour de justice européenne, qui propose à la Cour de rejeter les recours en annulation du règlement sur la conditionnalité de l'État de droit introduits par la Hongrie et la Pologne.

La Commission européenne est désormais à court d'excuses : nous réitérons notre demande d'application immédiate du règlement sur la conditionnalité de l'Etat de droit dans son intégralité, qui est une réalisation essentielle et une priorité pour Renew Europe. Le temps pour ceux qui profitent de l'argent des contribuables européens, tout en rejetant les valeurs sur lesquelles notre Union a été fondée, est écoulé.

Katalin Cseh, vice-présidente de Renew Europe et rapporteure fictive de Renew Europe sur ce dossier au sein de la commission du Contrôle budgétaire, a déclaré :

« La contestation juridique hongro-polonais contre le mécanisme de l'État de droit n'a jamais été qu'une tactique dilatoire : Viktor Orbán avait besoin de gagner du temps jusqu'aux élections du printemps 2022. L'avis de l'avocat général est une victoire pour le Parlement européen. Désormais, il ne reste plus aucune excuse à la Commission européenne de ne pas appliquer le règlement »

Moritz Körner, rapporteur fictif de Renew Europe sur ce dossier au sein de la commission des Budgets a commenté :

« Les conclusions de l'avocat général publiées aujourd'hui sont une bonne nouvelle pour la protection des valeurs fondamentales et financières de l'UE. Le temps des excuses est maintenant terminé. Von der Leyen doit enfin permettre l'application du mécanisme de l'État de droit ».