Renew Europe exige la préservation de la santé et des droits sexuels et reproductifs des femmes polonaises

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

Pic

Les libertés reproductives des femmes subissent une pression énorme en Pologne. La dernière proposition du gouvernement PiS d’introduire un enregistrement des grossesses à l’échelle nationale - dans le cadre de la numérisation du système de santé et l’adoption d’un projet de loi visant à créer un Institut de la famille et de la démographie - risquent de conduire à une surveillance accrue des droits sexuels et reproductifs des femmes ainsi qu’à une nouvelle chasse aux sorcières contre les femmes pratiquant des avortements volontaires.

A l’occasion d’un débat en plénière au Parlement européen aujourd'hui - initié par Renew Europe - l'eurodéputée Samira Rafaela, coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission des Droits des femmes et de l'égalité des genres, exprime ses inquiétudes quant aux récents développements en Pologne :

« Un nouvel Institut pour la famille et la démographie et une 'base de données sur les grossesses' : voilà de nouveaux moyens de contrôler le corps des femmes. Nous ne pouvons cautionner de tels développements. Jamais. Nous devons combattre cette idéologie conservatrice qui remet en cause l'autonomie des femmes. La Commission européenne doit mettre en place des sanctions fermes et protéger les droits fondamentaux des femmes européennes. »

Ceci n'illustre que la dernière restriction écrasante des droits des femmes que le gouvernement PiS a introduit ces dernières années. Renew Europe demande à la Commission européenne d'examiner d'urgence ces développements et d'agir pour maintenir les droits et libertés fondamentaux des femmes polonaises. Les droits reproductifs, y compris le droit à un avortement sûr et légal, sont des droits humains fondamentaux.

L'eurodéputée Róża Thun, membre de Polska 2050 en Pologne, a déclaré :

« L'information sur le fait d'être enceinte n'est qu'une des nombreuses choses qui peuvent normalement figurer dans notre dossier médical. Mais compte tenu du bilan désastreux du gouvernement actuel en matière de droits des femmes et en l'absence de protection adéquate des données, des millions de Polonaises trouvent cela absolument inacceptable - et je comprends pourquoi. Le groupe Renew Europe les soutiendra. »