Il est temps de briser le plafond de verre et de pousser la législation sur la parité dans les conseils d’administration

Auteur : Caroline Rhawi

Date :

Partager :

Generation

Renew Europe se félicite de l'annonce de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, d'intensifier les efforts pour créer davantage d'égalité entre les hommes et les femmes en faisant avancer la législation sur parité dans les conseils d’administration.

Les femmes représentent 30 % des membres du conseil d'administration des plus grandes sociétés cotées de l'UE, mais les améliorations sont clairement trop lentes. Depuis de nombreuses années, notre groupe s'efforce sans relâche de faire progresser le règlement sur la parité dans les conseils d'administration des entreprises, afin que leur composition soit plus équilibrée, et il semble que ces efforts portent enfin leurs fruits.

Samira RAFAELA (D66, Pays-Bas), coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres (FEMM) et co-négociatrice de la législation, a déclaré après une réunion aujourd'hui avec Ursula von der Leyen :

« Aujourd'hui, après 10 ans de statu quo, l'UE commence enfin à briser le plafond de verre pour les femmes. Je suis heureux que la Commission avance enfin sur cette législation et j'espère que les États membres se joindront à nous et soutiendront la proposition dès que possible. Dans l'économie et la société modernes, il est évident que nous avons besoin d'un leadership féminin. La diversité profite à notre économie et à notre société ».

Karen MELCHIOR (Det Radikale Venstre, Danemark), coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission juridique (JURI) et co-négociatrice sur la législation, conclut :

« On a prétendu que dès lors que les hommes et les femmes auront les mêmes droits sur le papier, le marché finira par mettre fin aux inégalités entre les sexes. Mais ce n'est pas vrai en raison des barrières structurelles de la société. Dans mon pays d'origine, le Danemark, un pays qui se vante souvent sur l'égalité des sexes, les hommes et les femmes ont les mêmes droits sur le papier. Pourtant, moins d’un membre sur cinq au sein des conseils d'administration des entreprises danoises est une femme. Cela ne peut être changé que par une pression en faveur de quota de femmes dans les conseils d'administration ».