Renew Europe défend la souveraineté de la Lituanie à la suite des intimidations commerciales de la Chine

Auteur : Lucian Goleanu

Date :

Partager :

Whats App Image 2022 01 27 at 12 29 51

Le groupe Renew Europe au sein du Parlement européen condamne fermement les mesures coercitives appliquées par la Chine à la Lituanie et se félicite de la décision de la Commission européenne de réagir en lançant une procédure auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à l’encontre de Pékin du fait de ses pratiques commerciales discriminatoires.

Notre groupe politique a déjà demandé un débat en plénière sur cette question, après que la Chine ait tout mis en œuvre pour punir la Lituanie d'avoir ouvert un bureau de représentation à Taiwan. Ces dernières années, la Lituanie a été l'un des plus ardents détracteurs de la Chine en Europe, sur des questions allant du traitement de la minorité musulmane ouïgoure au Xinjiang aux libertés de Hong Kong.

Hilde Vautmans (Open Vld, Belgique), rapporteure permanente du Parlement européen sur la Chine et coordinatrice du groupe Renew Europe au sein de la commission des Affaires étrangères, a déclaré :

« Je me félicite de la réponse féroce de l'UE à la coercition économique permanente de la Chine à l'encontre de la Lituanie, qui affecte l'UE dans son ensemble. Nous devons protéger l'intégrité de notre marché unique s'il est menacé. L'UE doit faire comprendre à la Chine combien elle est déterminée à défendre ses droits, à faire respecter les règles commerciales et à ne jamais s'incliner devant les pratiques coercitives de la Chine. Nous nous tenons aux côtés de la Lituanie, comme nous nous tiendrons aux côtés de tout autre État membre de l'UE qui serait soumis à l'intimidation économique de la Chine »

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), député européen Renew Europe, a ajouté :

« L'agressivité et l'intimidation de la Chine doivent susciter une réponse forte de l'UE et une révision de sa politique à l'égard de la coercition chinoise »

L'UE doit défendre ses propres intérêts et ceux de ses États membres. Nous soutenons la Commission dans la poursuite de ses efforts et dans l'utilisation de tous les outils juridiques dont elle dispose pour contre-attaquer.

Marie-Pierre Vedrenne (MoDem, France), rapporteure fictive permanente de Renew Europe sur la Chine et rapporteure fictive permanente sur l'OMC au sein de la commission du Commerce international a conclu :

« Je me félicite de la procédure lancée par l'UE à l'OMC contre la Chine pour sa coercition économique illégale et inadmissible contre la Lituanie. Cela montre, comme nous l'avons demandé dans mon rapport sur la mise en œuvre des règles commerciales, la nécessité d'adopter rapidement notre instrument de lutte contre la coercition pour pouvoir mieux défendre les intérêts et faire preuve de solidarité lorsque notre souveraineté est attaquée. »