Mettons un terme à la situation déplorable des Roms vivant dans des campements en Europe !

Auteur : Alberto Cuena Vilches

Date :

Partager :

Roma Discrimination

Nous saluons l'adoption aujourd'hui par la Commission de l'emploi et des affaires sociales de la résolution menée par Renew Europe sur "La situation des Roms vivant dans des campements dans l'UE". La résolution rappelle le besoin urgent de mesures concrètes, tant au niveau de l'UE qu'au niveau national, pour faire face à la situation désastreuse des Roms marginalisés qui vivent à travers l'Europe, principalement dans des campements, manquant d'infrastructures et de services de base et contrevenant à la dignité et aux droits de l'homme.

En termes d'éducation, le texte approuvé note l'écart significatif en matière de fréquentation préscolaire entre les enfants roms et non roms, ainsi que le lien entre la ségrégation résidentielle et éducative, qui sont des facteurs clés de l'abandon scolaire. À cet égard, notre groupe appelle les États membres à investir dans la formation initiale et continue pour un enseignement approprié aux enfants roms, en assurant des stratégies positives de promotion de la tolérance et de lutte contre les comportements discriminatoires. En ce qui concerne le chômage de longue durée, la résolution exhorte les pays de l'UE à investir dans les entreprises sociales et les centres communautaires adéquatement équipés, qui restent à la fois des soutiens à l'insertion des Roms sur le marché du travail et une source de création d'emplois.

La députée européenne Lucia Ďuriš (indépendante, Slovaquie), négociatrice de Renew Europe sur la résolution et coordinatrice de la Commission de l'emploi et des affaires sociales (EMPL) a déclaré :

"Pendant trop longtemps, la situation critique des Roms vivant dans des campements a été négligée et, dans plusieurs États membres, elle a même servi de bouc émissaire à des objectifs populistes. Un nombre important de fonds européens ont été mis à disposition afin de faire face à ces conditions désastreuses, mais comme nous l'avons constaté lors de notre mission EMPL dans l'est de la Slovaquie en novembre dernier, les progrès ne furent que très limités. Si nous désirons vraiment construire une Europe sociale forte, nous devons AGIR et maintenant. Je suis heureuse qu'une majorité de notre commission perçoive cette urgence et je pense que nous avons présenté un texte fort avec des recommandations concrètes à des questions concrètes."

Le député européen Dragoș Pîslaru (REPER, Roumanie), président de la Commission de l'emploi et des affaires sociales (EMPL) a déclaré :

"Malgré le fait que nous parlions haut et fort d'inclusivité, les communautés roms de toute notre Union sont confrontées à des défis impensables. La pauvreté intergénérationnelle, le manque d'accès à l'éducation, le chômage sont des réalités auxquelles les Roms doivent encore faire face en 2022. Aussi, nous devons soutenir et ne jamais oublier les efforts constants des ONG, car leurs voix sont souvent les seules à être entendues dans la lutte contre l'antigypsisme. Grâce à cette résolution, nous faisons un pas en avant vers une Union européenne plus inclusive et plus consciente, dans laquelle personne n'est laissé de côté."

Enfin, Renew Europe plaide pour le suivi de la mise en œuvre du budget européen visant à intégrer les Roms vivant dans des campements, et pour l'application rapide du régime général de conditionnalité aux États membres qui ne font pas un usage approprié des fonds européens pour l'intégration des Roms, ce qui pourrait constituer une violation grave des valeurs fondamentales de l'UE.