Relations UE - Royaume-Uni : la Commission européenne doit être prête à défendre les intérêts des européens

Auteur : Nicholas Petre

Date :

Partager :

1 1

Le groupe Renew Europe au Parlement européen exprime sa profonde inquiétude à la suite des propos tenus hier par Lord Frost concernant la mise en œuvre de l'Accord de Retrait et du Protocole sur l'Irlande et l’Irlande du Nord, négociés, signés et ratifiés entre l'UE et le Royaume-Uni.

Nathalie Loiseau, députée européenne et membre du groupe de contact du Parlement européen pour le Royaume-Uni, déclare :

« Nous notons avec inquiétude que David Frost réagit négativement avant même que l'UE ne présente ses propositions visant à améliorer la mise en œuvre du protocole sur l'Irlande et l'Irlande du Nord. Quel genre d'attitude est-ce là ? S'agit-il de résoudre des problèmes ou de créer des troubles ? L'UE continue de faire preuve de pragmatisme et de flexibilité, mais se heurte à l'expression publique de mauvaise foi et d'idéologie dure ».

Renew Europe est convaincu que le Protocole sur l'Irlande et l'Irlande du Nord est la seule solution au type de Brexit choisi par Boris Johnson. Tout en allant plus loin, avec des approches innovantes, la Commission européenne doit également défendre avec force les intérêts des consommateurs et des entreprises européennes.

« Les propositions de M. Šefčovič ne peuvent être le point de départ d'une renégociation de l'essence même du protocole que nous avons convenu ensemble. La Commission européenne a raison d'être pragmatique, mais si elle ne rencontre que du dogmatisme, elle devra également être prête à défendre fermement l'intérêt européen. Le peuple polonais manifeste pour défendre le droit européen, car il sait qu'il le protège ; le rôle de la CJUE dans l'accord de retrait n'est pas négociable », conclut Nathalie Loiseau.

Malik Azmani, premier vice-président de Renew Europe, déclare :

« La CJUE soutient le marché unique de l'UE, qui est le fondement de notre prospérité. L'UE continue de faire preuve d'une flexibilité remarquable dans la mise en œuvre du protocole, dans l'intérêt de tous les habitants d'Irlande du Nord. Mais nous sommes clairs : il ne peut y avoir de renégociation du protocole que nous avons récemment négocié ensemble ».