Les cyberattaques malveillantes sont des agressions contre tous les citoyens de l'UE, met en garde Renew Europe

Auteur : Linda Aziz-Rohlje

Date :

Partager :

À la lumière des récentes cyberattaques contre les institutions de l'UE et les États membres, notamment l'Irlande, la Finlande, la France et la Belgique, le Parlement européen débat aujourd'hui en plénière de la façon de répondre de manière adéquate aux cybermenaces dans l'UE. Le débat a été lancé avec succès par Renew Europe. Les cybermenaces évoluant rapidement en nature et en sophistication, Renew Europe estime qu'il est impératif de s'écarter d'une réglementation fragmentée au sein de l'Union et de s'unir autour de la création d'une politique européenne commune de cybersécurité.

Renew Europe joue un rôle moteur dans de nombreux dossiers législatifs connexes, tels que NIS2 (révision de la directive sur la sécurité des réseaux et des systèmes d'information dans l'Union), négociée sous la direction de l'eurodéputé Bart Groothuis, ainsi que la stratégie de cybersécurité de l'UE pour la décennie numérique, votée mercredi, où l'eurodéputé Christophe Grudler a représenté avec succès le groupe dans les négociations.

Billy Kelleher (Irlande/Fianna Fáil Party), eurodéputé de Renew Europe, déclare :

"La cyberattaque en cours contre le système de santé irlandais, et les attaques similaires dans d'autres États membres, nous rappelle brutalement la fragilité et de nos systèmes publics et le risque qu’ils encourent face aux actions malveillantes de criminels et de nations malhonnêtes. L'Europe doit réagir de manière décisive et collective. Malheureusement, nombreux sont ceux qui cherchent à saper la confiance des citoyens européens dans nos démocraties en attaquant et en déstabilisant les systèmes de santé publique des États membres. Il faut à tout prix résister à ces pays et organisations."

Christophe Grudler (France/Mouvement Démocrate), député européen de Renew Europe, déclare :

"Alors que la numérisation représente une priorité stratégique essentielle pour l'Union, nous constatons les nombreuses faiblesses de nos mesures actuelles de cybersécurité, fragmentées à travers l'Union, et les conséquences que cela entraîne. Afin de protéger la démocratie européenne, les citoyens européens, les entreprises européennes et les États membres de futures cyberattaques, Renew Europe appelle la Commission et les États membres à accroître la coopération européenne dans ce domaine, y compris le développement de réseaux et de systèmes d'information, d'infrastructures et de connectivité sûrs et fiables dans toute l'Union."

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Linda Aziz-Rohlje

Mob : +32 486 94 76 82

Email : linda.aziz-rohlje@europarl.europa.eu